Les clients lésés du groupe GES manifestent contre la tromperie bancaire au Portugal

Clients lésés de la tromperie bancaireVideo – L’ancienne agence Banco Espirito Santo (BES) est fermé, avec la police à la porte pour empêcher les manifestants qui ont frappé dans des vitres des installations.

La Police a également coupé la circulation au niveau de l’Avenida dos Aliados, à partir de la rue Elísio de Melo, les manifestants avancent entretemps à quelques mètres pour se concentrer avec impatience dans les locaux de la Banque du Portugal.

Les clients lésés du groupe GES manifestent leur mécontentement, avec des cris, sifflets et dans le désespoir de la tromperie bancaire, de la Banque du Portugal et de son gouvernement, deux hommes tentent de nettoyer les murs de pierre de l’agence bancaire, où la nuit des mots ont été inscrits « burla » e « roubo » (fraude et vol).

D’autre part, le Président de la République portugais avait annoncé via les médias, quelques semaines avant la fermeture de la banque BES, « que le peuple portugais pouvait faire confiance à la banque BES! »


La manifestation est organisée par « (AIEPC) Associação dos Indignados e Enganados do Papel Comercial » (Association des indignés et trompés des placements bancaires) et par le « (MEL) Movimento de Emigrantes Lesados » (Mouvement des émigrants lésés) dont beaucoup vivant en France, ont accéléré de rejoindre environ 700 personnes en face du « NOVO BANCO dos Aliados » à Porto.

L’événement a lieu quatre jours après que les deux associations ont exprimé leur mécontentement à Lisbonne pendant environ cinq heures devant le siège du NOVO BANCO et de la Banque du Portugal, avec quelques manifestants qui ont affronté la police, des oeufs jetés sur les façades des institutions et cassant les vitres de ces institutions bancaires.

Le tribunal administratif de Lisbonne a admis une injonction déposée par AIEPC exigeant à la Banque du Portugal d’informer l’acheteur de la banque NOVO BANCO du montant du « papier commercial » objet de la faude, soit une dette de la banque aux 2.500 clients, de l’ordre de 530 millions d’euros, d’inclure ce montant comme une «déficience» (créance de clients) dans les comptes de l’institution financière.

Il y a environ 2 500 clients du NOVO BANCO qui ont acquis ce « papier commercial » (placements bancaires douteux) du Groupe Espírito Santo (GES) via les agences du BES, pour un total de 527 millions qui n’ont pas été remboursés à ses clients, où à l’heure actuelle aucune solution n’a pas été trouvé à ce problème.

L’AIEPC a organisé au cours de ces derniers mois plusieurs manifestations dans les villes du Portugal.

Le BES a cessé son activité le 3 Août 2014, quatre jours après la présentation semestrielle d’une perte historique de 3,6 milliards d’euros.

La Banque du Portugal à travers d’une mesure de résolution, a repris l’institution familiale fondée par la famille Espirito Santo et a annoncé leur séparation, en séparant les actifs et passifs de qualité dans la «bonne banque» Novo Banco et les passifs et les actifs toxiques dans le BES considéré comme « mauvaise banque » (bad bank BES), a du cesser son activité faute de licence bancaire.

Pour assurer la capitalisation du NOVO BANCO (la nouvelle banque), l’institution a reçu une injection de 4,9 milliards d’euros par le « Fundo de Resolução » (fonds de résolution des défaillances bancaires), un fonds géré par le Banco de Portugal (Banque du Portugal) et qui détient 100% du capital du NOVO BANCO (la nouvelle banque).

De ce montant, 3900 millions résultant d’un prêt consenti par l’Etat et le reste d’un prêt, effectué par les différentes banques opérant au Portugal et de capitaux provenant de « Fundo de Resolução » (fonds de résolution des défaillances bancaires).

Agenda

Agenda des Concerts, Festivals, Spectacles, Evénements, Cinema, Savoir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.