• mer. Avr 24th, 2024

Crise Agricole : la grande distribution appelle à « étendre les obligations d’Egalim » à la restauration et aux grossistes

Share This !

Les principaux patrons de la grande distribution ont appelé à étendre les obligations d’Egalim « aux acteurs de la restauration, ainsi qu’aux grossistes industriels », dans un courrier commun à la FNSEA.

La crise du monde agricole « nous oblige » mais la grande distribution « ne peut pas tout », écrivent dans ce courrier Michel-Edouard Leclerc (E.Leclerc), Alexandre Bompard (Carrefour), Thierry Cotillard (Les Mousquetaires/Intermarché), Dominique Schelcher (Système U), Philippe Brochard (Auchan), Jean-Charles Naouri (Casino, Monoprix) et Ludovic Chatelais (Cora).

A eux sept, ils pèsent plus de 88% du marché de la distribution alimentaire française, selon les données de référence du panéliste Kantar.

Le gouvernement prévoit de présenter « d’ici l’été » un nouveau texte de loi pour « renforcer le dispositif Egalim » devant permettre une meilleure rémunération des agriculteurs dans le cadre des négociations entre distributeurs et fournisseurs agro-industriels.

Ces patrons souvent médiatiques demandent que la question du revenu agricole ne soit pas traitée « sans appréhender les autres débouchés ». Leur secteur « représente moins de la moitié des débouchés des exploitations agricoles françaises ».

Il est pour eux « grand temps d’étendre les obligations d’Egalim aux acteurs de la restauration hors foyer (restaurants et restauration collective, ndlr), ainsi qu’aux grossistes industriels! »

La veille, Thierry Cotillard avait regretté auprès de l’AFP que les collectivités locales s’affranchissent de certaines dispositions des lois Egalim. Elles prévoyaient « que les collectivités doivent s’approvisionner à 20% en produits bio ou locaux pour la restauration collective, on en est très loin », observait-il.

La grande distribution demande en outre que soit fait « obligation aux industriels, sous peine de sanctions, de mener leurs négociations » avec les agriculteurs avant celles avec les distributeurs, et que le prix payé aux agriculteurs soit connu dans cette négociation.

Les précédentes moutures des lois Egalim poursuivaient cet objectif pour des résultats de l’avis général insatisfaisants.

Le secteur propose encore de « de travailler à une charte de bonnes pratiques » pour éviter que l’utilisation de centrales d’achats et de services basées en Europe ne soit préjudiciable au revenu des agriculteurs.

« Dans d’autres secteurs, l’aéronautique, la chimie, les euro-centrales existent » et sont « des outils incroyables » contre « les augmentation de tarifs des multinationales » comme Coca-Cola ou Nestlé, exposait Thierry Cotillard la veille, proposant d’exclure de ces négociations « les produits à forte composante agricole ».

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter

Articles qui pourraient vous intéresser:

Intercités à 99 % par plus de 300 drones et missiles iraniens, en Israël

Israël a confirmé aujourd'hui que 99 % des plus de 300 « drones » et des disparus de l'Iran, lors d'...

Pour la première fois, le porte-avions français sous commandement de l’Otan

Le porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de la flotte française, va passer pour la première fois...

Le gouvernement a annoncé un plan de bataille pour doper le "solaire Made in France"

Le gouvernement a annoncé un "plan de bataille" pour doubler le rythme de déploiement des capacités ...

Avez-vous tout ce qu'il faut pour réaliser ce gâteau ?

Il faut qu'il passe au four pendant une heure. Pourtant, il utilise des ingrédients très simples, vo...

Santé : qu'arrive-t-il à votre corps lorsque vous consommez plus de fibres

Ce sont tous des points positifs à connaître. Le mieux est de miser sur plus de fruits pour en bénéf...

Meta supprime un outil contre la désinformation

CrowdTangle, un logiciel considéré comme essentiel pour repérer et analyser la désinformation sur Fa...

Santé : le symptôme visible sur la jambe peut annoncer un cancer du rein

Maladie silencieuse : le cancer du rein se manifeste généralement sans symptôme. Néanmoins, voici u...

Climat : les catastrophes climatiques ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs en 2023

En 2023, les catastrophes climatiques en France ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs qui s'...

Forum cybersécurité : Lille, capitale de la cybersécurité dans une France de plus en plus ciblée

Hackers "éthiques", start-up et experts de la sécurité informatique se retrouvent à Lille pour le ...

"Le cerveau a besoin de viande", déclare un médecin de Harvard

Georgia Ede, psychiatre nutritionnelle et métabolique à Harvard aux États-Unis, a déclaré à KIRO New...

Interdiction des "viandes végétales" : les entreprises du secteur saisissent le Conseil d'Etat

Plusieurs entreprises fabriquant des produits de substitution à la viande ont déposé un référé-suspe...

Projet américain à l'ONU pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Les Etats-Unis ont pour la première fois annoncé un projet de résolution à l'ONU appelant à un "ce...

PUB google