• mer. Avr 24th, 2024

Le gouvernement revoit ses prévisions de croissance et promet des économies « immédiates »

Share This !

La croissance économique française sera moins vigoureuse qu’espéré en 2024, avec une prévision ramenée à 1%, a annoncé jeudi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire en dévoilant 10 milliards d’économies « immédiates » pour tenir les ambitions de réduction du déficit.

Cette prévision de croissance « tient compte du nouveau contexte géopolitique », a expliqué le ministre de l’Economie sur TF1, évoquant la guerre en Ukraine, le Moyen-Orient, le « ralentissement économique très marqué en Chine » et « une récession en 2023 en Allemagne ».

Face à des recettes fiscales plus faibles qu’attendu et pour respecter ses objectifs budgétaires d’un déficit public à 4,4% du PIB en 2024 (contre 4,9% anticipés pour 2023) l’Etat fera « un effort immédiat de 10 milliards d’euros d’économies », a expliqué M. Le Maire.

« Ce n’est pas la Sécurité sociale qu’on va toucher, ce n’est pas les collectivités locales qu’on va toucher », a martelé le ministre.

Les économies ne devraient pas nécessiter de nouvelle loi mais « nous nous gardons aussi la possibilité » d’un « budget rectificatif à l’été en fonction des circonstances économiques et en fonction de la situation géopolitique, en particulier l’évolution de la guerre en Ukraine », a également noté M. Le Maire.

 Aide au développement et MaPrimeRénov’

La moitié des économies, soit cinq milliards d’euros, devront être trouvées sur le budget de fonctionnement « de tous les ministères », a expliqué M. Le Maire, par exemple sur les dépenses d’énergie ou les achats.

Le gouvernement va également « réduire de près d’un milliard d’euros » l’aide publique au développement et abaisser d’un autre milliard d’euros l’enveloppe de l’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’.

« On avait annoncé une enveloppe supplémentaire de 1,6 milliard de 2023 à 2024 » et « il y aura toujours une augmentation de 600 millions, mais nous récupérons 1 milliard », a noté le ministre.

Une « troisième série d’économies », d’un milliard d’euros au total, portera sur « les opérateurs de l’Etat », selon M. Le Maire qui a évoqué notamment l’Agence nationale de la cohésion des territoires, Business France, France compétences ou encore le Centre national d’études spatiales.

Le ministre « a choisi l’injustice », a réagi Anne Bringault, directrice des programmes au Réseau Action Climat, dénoncant des « économies sur le dos des plus vulnérables », sur l’aide publique au développement et le soutien à la rénovation thermique.

« Le climat et le pouvoir d’achat seront les perdants », affirme-t-elle.

 Désendettement

Après 0,9% de croissance en 2023, le gouvernement avait auparavant prévu une hausse de 1,4% du PIB cette année. Il s’aligne désormais sur les estimations d’autres institutions: la Banque de France table sur une croissance « proche de 0,9% », le Fonds monétaire international prévoit 1% et l’OCDE 0,6%.

C’est pourtant sur cette perspective d’une économie plus vigoureuse que se base le budget de l’année en cours.

Car plutôt que des hausses d’impôts, l’executif tablait sur un surplus d’activité ainsi que des économies considérables pour réduire une dette de plus de 3.000 milliards d’euros, dans la perspective de ramener le déficit sous la limite européenne de 3% en 2027.

« Nous n’augmenterons pas les impôts », a insisté M. Le Maire et « nous maintiendrons la baisse d’impôt » annoncée pour les classes moyennes.

« Les économies annoncées permettront de tenir notre trajectoire de désendettement » a réagi Jean-René Cazeneuve, rapporteur général du budget à l’Assemblée nationale. (AFP)

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter

Articles qui pourraient vous intéresser:

Intercités à 99 % par plus de 300 drones et missiles iraniens, en Israël

Israël a confirmé aujourd'hui que 99 % des plus de 300 « drones » et des disparus de l'Iran, lors d'...

Pour la première fois, le porte-avions français sous commandement de l’Otan

Le porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de la flotte française, va passer pour la première fois...

Le gouvernement a annoncé un plan de bataille pour doper le "solaire Made in France"

Le gouvernement a annoncé un "plan de bataille" pour doubler le rythme de déploiement des capacités ...

Avez-vous tout ce qu'il faut pour réaliser ce gâteau ?

Il faut qu'il passe au four pendant une heure. Pourtant, il utilise des ingrédients très simples, vo...

Santé : qu'arrive-t-il à votre corps lorsque vous consommez plus de fibres

Ce sont tous des points positifs à connaître. Le mieux est de miser sur plus de fruits pour en bénéf...

Meta supprime un outil contre la désinformation

CrowdTangle, un logiciel considéré comme essentiel pour repérer et analyser la désinformation sur Fa...

Santé : le symptôme visible sur la jambe peut annoncer un cancer du rein

Maladie silencieuse : le cancer du rein se manifeste généralement sans symptôme. Néanmoins, voici u...

Climat : les catastrophes climatiques ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs en 2023

En 2023, les catastrophes climatiques en France ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs qui s'...

Forum cybersécurité : Lille, capitale de la cybersécurité dans une France de plus en plus ciblée

Hackers "éthiques", start-up et experts de la sécurité informatique se retrouvent à Lille pour le ...

"Le cerveau a besoin de viande", déclare un médecin de Harvard

Georgia Ede, psychiatre nutritionnelle et métabolique à Harvard aux États-Unis, a déclaré à KIRO New...

Interdiction des "viandes végétales" : les entreprises du secteur saisissent le Conseil d'Etat

Plusieurs entreprises fabriquant des produits de substitution à la viande ont déposé un référé-suspe...

Projet américain à l'ONU pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Les Etats-Unis ont pour la première fois annoncé un projet de résolution à l'ONU appelant à un "ce...