Novo Banco: les partis demandent la création d’une commission d’enquête parlementaire

Portugal: Le député du parti « Chega », André Ventura, a proposé une commission d’enquête parlementaire sur le prétendu financement des campagnes électorales par le BES, et souhaite désormais étendre le champ d’action à l’activité immobilière de Novo Banco.

Le parti « Iniciativa Liberal (IL) » a aussi demandé au président de la banque « Novo Banco » de se rendre au parlement en septembre pour clarifier les soupçons sur les pertes éventuelles pour les contribuables résultant de la vente de biens immobiliers par la banque.

Selon João Cotrim Figueiredo du parti Iniciativa Liberal, il appartient au parlement de «scruter autant que possible l’utilisation de l’argent des contribuables et, dans ce cas, de voir si cet accord, où le Fonds de résolution fortement financé par les contribuables a couvert la perte de 260 millions, nuit à l’intérêt public ou non’.

Le parti « Chega » (troisième force politique, selon les sondages) a aussi présenté à l’Assemblée de la République une proposition de création d’une commission d’enquête parlementaire «dans le but de s’informer du financement illicite du Prof. Cavaco Silva, en 2011, ainsi que toutes les autres campagnes électorales où des liens avec BES / GES vont éventuellement apparaître ».

Ce mardi, le président démissionnaire a déclaré à Lusa qu’il retirerait cette proposition et en soumettrait une nouvelle, afin d’élargir le champ de l’enquête à la vente de biens immobiliers par Novo Banco.

Le journal Público a rapporté mardi qu’un fonds des îles Caïmans avait acheté des maisons à Novo Banco avec le crédit de cette institution financière, dans le cadre d’une transaction qui était l’une des plus importantes du secteur immobilier ces dernières années et dans laquelle le Fonds de résolution couvrait les pertes.

Dans cette enquête, il est même mentionné que Novo Banco a vendu et prêté l’argent à ceux qui l’ont acheté.

Dans une note écrite envoyée à l’agence Lusa, la Direction nationale du parti Chega déclare qu’elle «étendra la demande d’enquête parlementaire» et «inclura ces nouveaux faits, afin que toute la vérité soit établie – à savoir les bénéficiaires réels de la vente des propriétés – et tout les preuves de spéculation criminelle ou de fraude sont raisonnablement communiquées aux autorités ».

Chega « exprime sa répudiation véhémente » pour la situation et souligne que les informations publiées confirment la « position principale » du parti « selon laquelle aucun montant supplémentaire ne devrait être injecté dans cet organe sans que les résultats de l’audit en cours soient connus, et toujours après approbation parlementaire ».

Agenda

Agenda des Concerts, Festivals, Spectacles, Evénements, Cinema, Savoir Plus

Les derniers articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.