• mer. Avr 24th, 2024

Nourriture, santé, activité, la technologie gère les animaux de compagnie au quotidien

Share This !

Que peut bien faire un chien lorsqu’il est seul chez lui? Plusieurs appareils permettant un suivi d’activité en temps réel, avec parfois un relevé de constantes vitales, font partie des innovations consacrées aux animaux présentées cette semaine au salon de l’électronique de Las Vegas.

La startup australienne Ilume a ainsi conçu un collier Tracker comptabilisant les pas d’un chien, ainsi que son temps d’activité (marche, sommeil, etc). Le tout connecté au smartphone de son propriétaire.

Elle a également mis au point un Smart Bowl, une gamelle agrémentée d’un algorithme calculant la portion alimentaire idéale en fonction de l’âge, du poids, de l’activité de l’animal – objet pouvant être jumelé avec le collier.

Le spécialiste français des appareils GPS Invoxia va plus loin avec son collier biométrique connecté, le Smart Dog Collar. Il permet non seulement de localiser le chien en temps réel mais également de répertorier son activité, ses éventuels aboiements ou encore sa fréquence cardiaque et respiratoire.

 AI générative

Il présente également cette année une version miniaturisée, Minitailz, avec intelligence artificielle générative pour chats et chiens de toutes tailles, qui localise l’animal, relève moult données de santé, sait faire la différence quand l’animal marche, court, se gratte, mange, aboie, etc, et repère des signes comme le stress. Il est présenté comme le premier appareil repérant une arythmie cardiaque, très fréquente chez ces animaux.

L’appareil coûte 99 euros et nécessite un abonnement annuel de 129 euros.

La santé, c’est aussi l’objectif de l’application dr.tail qui permet, dans sa version premium à 19,99 dollars par mois, de dialoguer par messages écrits avec des vétérinaires toute l’année, à toute heure, avec une réponse garantie dans les trente minutes.

Ces informations pourraient ensuite être utilisées par exemple avec l’application TTcare d’AI for Pet, société implantée en Corée du Sud et en Californie.

Grâce à l’IA, un propriétaire peut recevoir une réponse en temps réel à partir d’une photo d’une anomalie visible chez le chien (oeil, peau, gueule, pattes) ou le chat (oeil, gueule). Et les vétérinaires peuvent s’en servir comme base de données.

Autant d’attention pour des animaux qui prennent une place de plus en plus importante dans les foyers, générant une industrie florissante.

Selon une étude de Morgan Stanley publiée fin 2022, le marché des animaux domestiques devrait atteindre 277 milliards de dollars aux Etats-Unis en 2030, contre 118 milliards en 2019.

D’après les statistiques 2023-2024 de l’Association américaine des produits pour animaux domestiques (APPA), 66% des foyers américains possèdent au moins un animal, soit près de 87 millions de foyers.

De nombreuses études scientifiques concluent depuis de longues années que les propriétaires d’animaux domestiques sont en meilleure santé et présentent notamment moins de risques de maladies cardio-vasculaires.

 Confort pour tous

Les innovations se multiplient également pour assurer le confort de l’animal mais aussi celui de son propriétaire.

C’est l’objectif de Whisker avec son robot-litière, automatique, auto-nettoyant, limiteur d’odeurs et capable de gérer les déjections de quatre chats. Grâce à une connexion Wi-Fi, il informe en direct le propriétaire du niveau restant de litière.

Son concurrent Pawbby a élaboré une litière auto-nettoyante, avec fonction désodorisante, connectée à un smartphone pour suivre sa fréquentation par le félin et le poids de l’animal. Elle coûte tout de même 699 dollars.

Allen Wu, ingénieur chinois dans les technologies de l’information pendant douze ans, a créé ce dispositif après avoir appris que la maladie de son chat aurait pu être détectée plus tôt s’il avait repéré un changement dans ses habitudes, a-t-il expliqué à l’AFP.

Whisker propose également un Feeder-Robot, qui contrôle l’heure des repas et les portions distribuées.

Avec toutes ces inventions, un propriétaire n’a plus vraiment d’intendance quotidienne à gérer.

Et pour ne rien rater des nouveautés dans le monde entier, PawWire ressemble à un catalogue classé par catégories sur une application et sur internet de produits destinés aux animaux, avec possibilité d’interagir avec les autres utilisateurs et les marques.

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter

Articles qui pourraient vous intéresser:

Intercités à 99 % par plus de 300 drones et missiles iraniens, en Israël

Israël a confirmé aujourd'hui que 99 % des plus de 300 « drones » et des disparus de l'Iran, lors d'...

Pour la première fois, le porte-avions français sous commandement de l’Otan

Le porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de la flotte française, va passer pour la première fois...

Le gouvernement a annoncé un plan de bataille pour doper le "solaire Made in France"

Le gouvernement a annoncé un "plan de bataille" pour doubler le rythme de déploiement des capacités ...

Avez-vous tout ce qu'il faut pour réaliser ce gâteau ?

Il faut qu'il passe au four pendant une heure. Pourtant, il utilise des ingrédients très simples, vo...

Santé : qu'arrive-t-il à votre corps lorsque vous consommez plus de fibres

Ce sont tous des points positifs à connaître. Le mieux est de miser sur plus de fruits pour en bénéf...

Meta supprime un outil contre la désinformation

CrowdTangle, un logiciel considéré comme essentiel pour repérer et analyser la désinformation sur Fa...

Santé : le symptôme visible sur la jambe peut annoncer un cancer du rein

Maladie silencieuse : le cancer du rein se manifeste généralement sans symptôme. Néanmoins, voici u...

Climat : les catastrophes climatiques ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs en 2023

En 2023, les catastrophes climatiques en France ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs qui s'...

Forum cybersécurité : Lille, capitale de la cybersécurité dans une France de plus en plus ciblée

Hackers "éthiques", start-up et experts de la sécurité informatique se retrouvent à Lille pour le ...

"Le cerveau a besoin de viande", déclare un médecin de Harvard

Georgia Ede, psychiatre nutritionnelle et métabolique à Harvard aux États-Unis, a déclaré à KIRO New...

Interdiction des "viandes végétales" : les entreprises du secteur saisissent le Conseil d'Etat

Plusieurs entreprises fabriquant des produits de substitution à la viande ont déposé un référé-suspe...

Projet américain à l'ONU pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Les Etats-Unis ont pour la première fois annoncé un projet de résolution à l'ONU appelant à un "ce...

PUB google