30 octobre 2020

Le nouveau record de temperature dans l’hémisphère Nord est de -69,6 °C

2 min read

Ce relevé date du 22 décembre 1991 mais vient d’être exhumé par des « détectives du climat » et a été confirmé par l’Organisation météorologique mondiale.

Il aura fallu vingt-huit ans pour qu’elle entre dans le livre des records. Le 22 décembre 1991, une température de – 69,6 °C a été enregistrée au Groenland, a annoncé mercredi 23 septembre l’Institut météorologique danois (DMI).

Un record de froid dans l’hémisphère Nord. Ce relevé provient d’une station de mesure qui n’appartient pas au réseau habituel des stations de température. Il a été exhumé par des « détectives du climat » avant d’être confirmé par l’Organisation météorologique mondiale, d’où sa publication tardive.

« Le record a été enregistré à une altitude de 3 105 mètres, près du sommet topographique de la calotte glaciaire, à une station de mesure automatique appelée Klinck », a précisé le DMI dans un communiqué.

« Il y a eu énormément de records de chaleur lors de la dernière décennie et c’est important de reconnaître les extrêmes », a souligné un climatologue de DMI, John Cappelen, auprès de l’Agence France-Presse.

« La possibilité d’obtenir un nouveau record de froid s’amenuise, mais je ne peux pas affirmer qu’on n’en enregistrera plus jamais », a-t-il souligné.

Auparavant, le record dans l’hémisphère Nord était de – 67,8 °C et avait été enregistré en Russie à deux reprises en 1892 et en 1933.

La température la plus basse jamais relevée au monde est de – 89,2 °C. C’est la station météorologique de haute altitude de Vostok, en Antarctique, qui détient ce record depuis le 21 juillet 1983.
(AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.