• lun. Mar 4th, 2024

Tech : Poutine dénonce un « monopole dangereux » des Occidentaux sur les technologies d’IA

Share This !

En pleine course mondiale à l’intelligence artificielle (IA), le président russe Vladimir Poutine a dénoncé la domination monopolistique » des Occidentaux sur ces nouvelles technologies, des outils qui, selon lui, « effacent la culture russe ».

« Certains moteurs de recherche occidentaux, pour ainsi dire, ainsi que certains modèles génératifs, fonctionnent souvent de manière très sélective et partiale, et ne prennent pas en compte, voire parfois ignorent et effacent tout simplement la culture russe », a déclaré Vladimir Poutine lors d’un forum sur l’IA à Moscou.

« La domination monopolistique de ces développements étrangers en Russie est inacceptable, dangereuse et inadmissible », a-t-il appuyé dans une vive critique.

Ces derniers mois, le président russe a appelé son gouvernement, les grandes entreprises nationales et la communauté scientifique russe à unir leurs efforts pour développer des programmes nationaux pouvant concurrencer les outils d’intelligence artificielle occidentaux tels que le robot conversationnel américain ChatGPT.

Mais le lancement de l’offensive de son armée en Ukraine en février 2022 puis la mobilisation de centaines de milliers de réservistes à l’automne suivant a poussé des milliers d’employés très qualifiés des secteurs des hautes technologies et de l’informatique à partir à l’étranger, délaissant le marché national.

En parallèle de l’offensive militaire en Ukraine, Vladimir Poutine a entamé ces dernières années un virage culturel ultra-conservateur en Russie, s’opposant frontalement aux idéaux défendus en Occident.

Face aux changements « radicaux » entraînés par l’arrivée de l’IA dans l’économie, le chef de l’Etat russe a ainsi exhorté les entreprises russes à « rester à l’avant-garde » des avancées technologiques, malgré le retard déjà accumulé.

Un plan gouvernemental pour « une stratégie nationale pour le développement de l’IA » sera bientôt présenté, a-t-il également annoncé.

En avril dernier, Sber, un des leaders russes des nouvelles technologies, avait lancé son propre robot conversationnel, rejoignant la course mondiale à ces outils créés à partir de l’IA.

En septembre, le joyau de la tech russe, Yandex, avait lancé YandexGPT 2, la dernière version de son robot conversationnel. (AFP)

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter