Portugal et la France ont refusé une escale technique de l’avion de Morales

Edward SnowdenLa Bolivie a démenti la présence de l’informaticien américain Edward Snowden dans l’avion du président Evo Morales, qui a été forcé d’atterrir à Vienne après que le Portugal lui eut refusé une escale technique et la France le survol de son territoire, a affirmé le ministre bolivien des Affaires étrangères David Choquehuanca.

Le président a été forcé d’atterrir à Vienne, a affirmé le chef de la diplomatie bolivienne lors d’une conférence de presse à La Paz. Il y a eu des rumeurs infondées sur la présence de M. Snowden dans cet avion, nous ne savons pas qui a inventé cet énorme mensonge, a-t-il ajouté.

Le conseiller de permanence dans les services du Premier ministre français, Jean-Marc Ayrault, interrogé par l’AFP, a répondu ne pas être informé de l’affaire. Le ministère français des Affaires étrangères a déclaré de son côté n’être pas en mesure de commenter cette information.

Selon le ministre bolivien, la France et le Portugal ont placé à risque la vie d’Evo Morales.

M. Morales a dû subir ce contre-temps alors qu’il revenait en Bolivie dans l’avion présidentiel, en provenance de Moscou où il avait participé à une réunion des pays producteurs de gaz naturel. Il avait eu lors de ce voyage un entretien avec son homologue russe Vladimir Poutine. La Bolivie est l’un des 21 pays à qui Edward Snowden a demandé l’asile politique.

Le gouvernement bolivien avait l’intention de faire une escale technique au Portugal, mais Lisbonne nous a communiqué inexplicablement qu’il annulait l’autorisation de survol et d’atterrisage, a déclaré M. Choquehuanca.

Il a expliqué que le gouvernement avait tenté de préparer un nouveau plan de vol pour que le président atterrisse en Espagne, pays qui a autorisé l’avion à se réapprovisionner dans les îles Canaries, mais alors que le président Morales était en vol, la France nous a communiqué qu’elle avait annulé l’autorisation de survol du territoire français.

Cette interdiction fait suite, selon le ministre, à une rumeur qui a couru, selon laquelle l’analyste américain Snowden, recherché par les Etats-Unis pour ses révélations fracassantes sur le programme d’espionnage américain, se trouvait à bord de l’avion présidentiel.

Cette information qui a circulé, une information malintentionnée pour causer un préjudice au pays (…) est un énorme mensonge, a insisté le ministre bolivien. (AFP)


Agenda

Agenda des Concerts, Festivals, Spectacles, Evénements, Cinema, Savoir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.