• mer. Avr 24th, 2024

Un des fondateurs de l’IA met en garde contre ses dangers en quittant Google

intelligence artificielle
Share This !

Geoffrey Hinton, considéré comme l’un des pères fondateurs de l’intelligence artificielle (IA) a mis en garde contre ses dangers en quittant son poste au sein du géant Google.

« Je suis partie pour pouvoir parler des dangers de l’IA sans me soucier d’un éventuel impact sur Google », a déclaré dans un tweet M. Hinton, après l’annonce de son départ dans le New York Times.

Les avancées dans ce secteur induisent « de profonds risques pour la société et l’humanité », estime dans le journal américain M. Hinton qui a créé une fondation dédiée aux systèmes d’IA.

L’intelligence artificielle pour le meilleur OU pour le pire ?

« Regardez où nous en étions il y a cinq ans et la situation actuelle », poursuit-il en jugeant « effrayant » les perspectives d’avenir en faisant des projections sur les bases des progrès des dernières années.

Selon lui, « il est difficile de voir comment éviter que les mauvais acteurs l’utilisent pour de mauvaises choses ».

Le déploiement à toute vitesse d’une intelligence artificielle (IA) de plus en plus « générale », dotée de capacités cognitives humaines et donc susceptible de bouleverser de nombreux métiers, a été symbolisée par le lancement en mars par OpenAI de GPT-4, une nouvelle version plus puissante du modèle de langage naturel qui opère ChatGPT.

Cette interface d’IA générative est utilisée par des millions de personnes depuis quelques mois pour rédiger des dissertations, des poèmes ou encore des lignes de code informatique.

Ce lancement a aussi aiguillonné la compétition dans ce domaine.

M. Hinton met aussi en garde, dans le New York Times, contre la désinformation qui pourrait être générée par l’IA.

L’expert a informé Google de sa démission le mois dernier, selon le journal.

Dans le tweet confirmant son départ il réfute toute volonté de critiquer le géant de la tech par cette décision. « Google s’est comporté de façon très responsable », écrit-il.

En mars, le milliardaire Elon Musk – un des fondateurs d’OpenAI dont il a ensuite quitté le conseil d’administration – et des centaines d’experts mondiaux ont réclamé une pause de six mois dans la recherche sur les IA plus puissantes que GPT-4, en évoquant « des risques majeurs pour l’humanité ».

Geoffrey Hinton n’a pas fait partie des signataires, mais il a affirmé au New York Times, que les scientifiques ne devraient pas faire encore monter en puissance ces IA « avant de savoir s’ils sont capables de les contrôler ».

En 2019, M. Hinton avait reçu, avec deux autres spécialistes de l’intelligence artificiele, le prix Turing, l’équivalent du Nobel pour les informaticiens.

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter

Articles qui pourraient vous intéresser:

Intercités à 99 % par plus de 300 drones et missiles iraniens, en Israël

Israël a confirmé aujourd'hui que 99 % des plus de 300 « drones » et des disparus de l'Iran, lors d'...

Pour la première fois, le porte-avions français sous commandement de l’Otan

Le porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de la flotte française, va passer pour la première fois...

Le gouvernement a annoncé un plan de bataille pour doper le "solaire Made in France"

Le gouvernement a annoncé un "plan de bataille" pour doubler le rythme de déploiement des capacités ...

Avez-vous tout ce qu'il faut pour réaliser ce gâteau ?

Il faut qu'il passe au four pendant une heure. Pourtant, il utilise des ingrédients très simples, vo...

Santé : qu'arrive-t-il à votre corps lorsque vous consommez plus de fibres

Ce sont tous des points positifs à connaître. Le mieux est de miser sur plus de fruits pour en bénéf...

Meta supprime un outil contre la désinformation

CrowdTangle, un logiciel considéré comme essentiel pour repérer et analyser la désinformation sur Fa...

Santé : le symptôme visible sur la jambe peut annoncer un cancer du rein

Maladie silencieuse : le cancer du rein se manifeste généralement sans symptôme. Néanmoins, voici u...

Climat : les catastrophes climatiques ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs en 2023

En 2023, les catastrophes climatiques en France ont coûté 6,5 milliards d'euros aux assureurs qui s'...

Forum cybersécurité : Lille, capitale de la cybersécurité dans une France de plus en plus ciblée

Hackers "éthiques", start-up et experts de la sécurité informatique se retrouvent à Lille pour le ...

"Le cerveau a besoin de viande", déclare un médecin de Harvard

Georgia Ede, psychiatre nutritionnelle et métabolique à Harvard aux États-Unis, a déclaré à KIRO New...

Interdiction des "viandes végétales" : les entreprises du secteur saisissent le Conseil d'Etat

Plusieurs entreprises fabriquant des produits de substitution à la viande ont déposé un référé-suspe...

Projet américain à l'ONU pour un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Les Etats-Unis ont pour la première fois annoncé un projet de résolution à l'ONU appelant à un "ce...

PUB google