• sam. Mai 18th, 2024

Corée du Nord : annonce le lancement imminent d’un satellite

Share This !

La Corée du Nord a annoncé son intention de lancer un satellite, un projet aussitôt dénoncé comme « illégal » par les Etats-Unis et la Corée du Sud, qui mènent actuellement de grandes manoeuvres militaires conjointes pour faire face aux menaces nucléaires de Pyongyang.

Selon Washington, ce lancement enfreindrait des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

« Nous exhortons la Corée du Nord à s’abstenir de toute nouvelle activité illégale et appelons Pyongyang à s’engager dans une démarche diplomatique sérieuse et soutenue », a déclaré un porte-parole du département d’Etat.

Le Premier ministre japonais Fumio Kishida a de son côté fait savoir que son gouvernement avait été informé du lancement imminent par la Corée du Nord.

Parallèlement, les garde-côtes japonais ont émis une alerte concernant un « lancement de fusée satellite » entre le 24 et le 31 août pour trois zones de danger, dans la mer Jaune, la mer de Chine orientale et les eaux à l’est de l’île de Luçon aux Philippines.

Le ministère sud-coréen des Affaires étrangères a pour sa part averti que la « réponse » de Séoul « à cette provocation illégale du Nord » serait « ferme », dans le cadre d’une « coopération trilatérale étroite Corée/Etats-Unis/Japon ».

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a fait du développement d’un satellite espion militaire une priorité pour « faire face aux actions militaires dangereuses des Etats-Unis et de leurs vassaux ». Mais une première tentative de lancement, fin mai, s’était soldée par un échec.

Washington et Séoul soupçonnent pour leur part Pyongyang de développer un nouveau missile balistique intercontinental, qui comporte des technologies similaires à celle d’un lanceur de satellites.

« Le soi-disant lancement de satellite par la Corée du Nord est une violation flagrante des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU », qui lui interdisent de développer des missiles balistiques, a réagi mardi dans un communiqué le ministère sud-coréen de l’Unification, chargé des affaires nord-coréennes.

« Peu importe les excuses qu’essaye d’avancer la Corée du Nord, elle ne peut justifier cet acte illégal », a-t-il ajouté.

Lors d’une conférence de presse, le Premier ministre japonais a pour sa part appelé Pyongyang « à annuler ce lancement » et a ordonné à son gouvernement de prendre « toutes les mesures possibles pour se préparer à toute éventualité imprévue ».

 Lancement raté en mai

Les services de renseignement sud-coréens avaient fait savoir la semaine dernière au Parlement que la Corée du Nord pourrait tenter à nouveau de lancer un satellite avant le 75ème anniversaire de la fondation du régime, le 9 septembre.

Le 31 mai, une fusée présentée par Pyongyang comme étant le lanceur d’un satellite d’observation militaire s’était abîmée en mer Jaune peu après son décollage, non sans avoir déclenché des alertes aériennes en Corée du Sud et dans l’archipel japonais d’Okinawa.

L’armée sud-coréenne, au terme d’une opération complexe de 36 jours en mer, avait fini par récupérer des parties de la fusée et du satellite. Après examen par des experts sud-coréens et américains, le ministère sud-coréen de la Défense avait estimé que le satellite n’avait « aucune utilité militaire ».

Selon Choi Gi-il, professeur de sécurité nationale à l’Université Sangjil, le régime de Pyongyang semble confiant d’avoir « amélioré et complété les aspects techniques du lancement au cours des trois derniers mois ».

La nouvelle annonce de lancement par Pyongyang coïncide avec Ulchi Freedom Shield, le nom donné aux manoeuvres américano-sud-coréennes de grande ampleur qui ont débuté lundi et doivent se dérouler jusqu’au 31 août.

Selon les trois alliés, ces exercices visent à répondre aux menaces croissantes de la Corée du Nord, dotée d’armes nucléaires.

 « Caractère agressif »

L’agence de presse officielle de la Corée du Nord (KCNA) a condamné mardi ces exercices militaires au « caractère agressif ». Si les exercices impliquent une « provocation nucléaire », la possibilité « d’une guerre thermonucléaire dans la péninsule coréenne deviendra plus réaliste », a-t-elle averti.

Pyongyang, qui estime que ces exercices conjoints préparent en réalité une invasion du Nord ou un renversement de son régime, a averti à plusieurs reprises que des actions « écrasantes » y répliqueraient.

Des attaques informatiques attribuées à des pirates nord-coréens ont déjà visé ces derniers jours des entreprises sud-coréennes travaillant pour les deux armées.

La semaine dernière, le président américain Joe Biden avait reçu à Camp David son homologue sud-coréen Yoon Suk Yeol et le Premier ministre japonais Kishida. C’était la première fois que les dirigeants des trois pays se rencontraient pour un sommet autonome.

Les trois pays ont annoncé un programme d’exercices militaires conjoints sur plusieurs années et la mise en place d’un canal de communication d’urgence au plus haut niveau.

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter

Articles qui pourraient vous intéresser:

Tech : Désinformation liée à l'IA, l'UE menace de sanctionner Microsoft

La Commission européenne a menacé Bing (groupe Microsoft) de sanctions financières faute de réponses...

Lutter contre une Chine qui "triche", Joe Biden augmente les droits de douane

La Chine "triche" mais "nous n'allons pas (la) laisser inonder notre marché", a affirmé le président...

Google dope son moteur de recherche à l'IA générative aux Etats-Unis

Google a annoncé que les résultats de recherche apparaîtront désormais sous forme de réponses rédigé...

L'Union européenne condamne les cyberattaques russes contre Berlin et Prague

L'Union européenne (UE) a condamné aujourd'hui la campagne de cyberattaques attribuées à la Russie c...

Le procès des Etats-Unis contre Google et son puissant moteur de recherche

Le juge chargé des poursuites du gouvernement américain contre Google a poussé les avocats des deux ...

Emmanuel Macron met en garde contre la "mort" de l'Europe

"Notre Europe est mortelle, elle peut mourir." Emmanuel Macron a dressé un portrait alarmiste à un...

Le Portugal célèbre les 50 ans de la démocratie

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de Lisbonne pour commémorer le...

Intercités à 99 % par plus de 300 drones et missiles iraniens, en Israël

Israël a confirmé aujourd'hui que 99 % des plus de 300 « drones » et des disparus de l'Iran, lors d'...

Pour la première fois, le porte-avions français sous commandement de l’Otan

Le porte-avions Charles-de-Gaulle, fleuron de la flotte française, va passer pour la première fois...

Le gouvernement a annoncé un plan de bataille pour doper le "solaire Made in France"

Le gouvernement a annoncé un "plan de bataille" pour doubler le rythme de déploiement des capacités ...

Avez-vous tout ce qu'il faut pour réaliser ce gâteau ?

Il faut qu'il passe au four pendant une heure. Pourtant, il utilise des ingrédients très simples, vo...

Santé : qu'arrive-t-il à votre corps lorsque vous consommez plus de fibres

Ce sont tous des points positifs à connaître. Le mieux est de miser sur plus de fruits pour en bénéf...

PUB google