• ven. Fév 3rd, 2023

Vaccin ARN : des fonds pour un patch à vaccin anti-Covid à ARN messager

Share This !

La Cepi, qui encourage les innovations pour lutter contre les épidémies, va apporter plusieurs millions de dollars à la compagnie australienne Vaxxas, qui développe un patch à vaccin à ARN messager (ARNm) qui pourrait faciliter la lutte contre le Covid-19.

La Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi), une collaboration public-privé, a indiqué mardi qu’elle fournirait jusqu’à 4,3 millions de dollars à la société de biotechnologie.

Les vaccins basés sur la technologie de l’ARN messager, développés par Pfizer/BioNTech et Moderna, ont été parmi les plus utilisés et les plus efficaces dans la lutte contre la pandémie de Covid.

Mais ils nécessitent un stockage ultrafroid avant utilisation, ce qui rend plus difficile leur utilisation en particulier dans les pays pauvres.

Le patch de Vaxxas pourrait remédier à cet inconvénient en supprimant le besoin de stockage ultrafroid, en facilitant la distribution et en offrant un dosage précis et sûr avec un minimum de déchets, a souligné la Cepi dans un communiqué.

L’investissement servira à tester en laboratoire le patch « pour évaluer sa stabilité, sa sécurité et sa capacité à provoquer une réponse immunitaire », explique la coalition, et de manière générale prouver sa résistance à la chaleur et l’efficacité du vaccin à ARNm sous forme sèche.

Les patchs dits à microréseaux à haute densité (HD-MAP) sont constitués de milliers de points microscopiques, chacun contenant une infime dose de vaccin séché.

Lorsqu’il est appliqué, le patch administre le vaccin aux cellules immunitaires situées immédiatement sous la surface de la peau. Outre que la forme séchée du vaccin est stable à des températures plus élevées que les vaccins liquides, les patchs sont plus faciles à utiliser que la traditionnelle seringue.

Si le concept fait ses preuves, ces patchs vaccinaux pourraient être envoyés par la poste et le patient pourrait s’immuniser tout seul.

Le directeur général de la Cepi, Richard Hatchett, estime que cette technologie est « particulièrement prometteuse pour la livraison rapide de vaccins dans une situation d’épidémie, en particulier dans les régions les plus difficiles d’accès ».

D’autres projets de patchs à vaccin anti-Covid existent, mais la spécificité de celui de Vaxxas est d’être à ARNm. (AFP)

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter