• lun. Juin 17th, 2024

Covid : les indicateurs remontent mais le suivi est plus difficile

Share This !

Le Covid-19 est reparti à la hausse depuis le début du mois de mars sans impact négatif sur les hospitalisations, mais le suivi de l’épidémie est devenu plus difficile avec les changements de politique sur les tests.

La semaine dernière, les taux d’incidence et de positivité « continuaient à augmenter, tout en restant à des niveaux bas », selon le dernier bilan de Santé publique France.

Le taux de positivité des tests a ainsi atteint 16,6% contre 14% la semaine précédente.

Santé publique France faisait état de 55.088 nouveaux cas confirmés, contre 47.626 la semaine d’avant.

« Il y a une reprise claire et nette depuis début mars », a confié à l’AFP l’épidémiologiste Mahmoud Zureik.

« On recense entre 8.000 et 10.000 nouveaux cas par jour mais compte tenu de la politique actuelle des tests, ces chiffres sont certainement largement sous-estimés », a-t-il ajouté.

Depuis le début du mois, les tests Covid ne sont plus entièrement et systématiquement pris en charge par la Sécurité sociale auprès des Français vaccinés, même si ce remboursement intégral est maintenu pour certaines catégories, comme par exemple les plus âgés.

La semaine dernière, le nombre de tests réalisés s’établissait à 368.000, au plus bas depuis le début de l’épidémie.

« On est presque devenu aveugle sur la situation sanitaire en l’absence d’indicateurs fiables, y compris hospitaliers », a estimé M. Zureik, appelant à une meilleure « surveillance ». Pas d' »alarmisme » pour autant, selon le professeur de santé publique.

La semaine dernière, les nouvelles hospitalisations étaient ainsi en diminution ou stables dans la majorité des régions.

« Le niveau des rappels vaccinaux adaptés au variant Omicron restait insuffisant », a toutefois souligné Santé Publique France. Seuls 23,3% des 60-79 ans et 26,0% des 80 ans et plus ont reçu ce rappel.

Dans une étude qui vient d’être publiée dans le New England Journal of Medicine (NEJM), le groupement d’intérêt scientifique EPI-PHARE constitué par l’ANSM et la Cnam a montré qu’il n’y avait pas d’augmentation du risque d’événement cardiovasculaire grave avec les vaccins bivalents à ARNm contre le Covid-19 comparativement aux vaccins monovalents.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a par ailleurs estimé que les adultes en bonne santé ne nécessitaient pas de dose supplémentaire de vaccins anti-Covid, au-delà de la vaccination primaire et d’un premier booster, les bénéfices pour la santé étant minimes. (AFP)

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter

Articles qui pourraient vous intéresser:

Deux jours de Sommet pour la paix en Ukraine avec des ambitions mesurées

Le Sommet pour la paix en Ukraine qui démarre autour du président ukrainien Volodymyr Zelensky et de...

Élections Européennes : séisme politique en France

Les élections européennes, marquées par une poussée de la  droite nationaliste dans nombre de pays, ...

Européennes : Emmanuel Macron dissout l’Assemblée nationale

Le chef de l’État s’est exprimé, dimanche soir, alors que le Rassemblement national a obtenu plus de...

Inde : mises en garde d'experts face à la vague de chaleur de 45°C à 51°C

Les températures extrêmes qui sévissent en Inde ont des conséquences graves sur la santé publique ...

Les logiciels malveillants neutralisés dans une vaste opération internationale

Quatre personnes ont été arrêtées et plus de 100 serveurs mis hors ligne lors de "la plus grande opé...

France : accélère sa décarbonation, mais manque son objectif climatique à cause des forêts et des so...

La France tient le rythme prévu pour décarboner son économie, mais les forêts et les sols de son ter...

Tech : Microsoft intègre l'IA générative directement dans les PC

Microsoft a présenté les très attendus "PC à l'IA", des ordinateurs où des outils d'intelligence art...

Crimes contre l'Humanité : trois hauts responsables du régime syrien jugés aux assises de Paris

Le premier procès en France sur les crimes du régime de Bachar Al-Assad s'ouvre devant la cour d'ass...

Tech : Désinformation liée à l'IA, l'UE menace de sanctionner Microsoft

La Commission européenne a menacé Bing (groupe Microsoft) de sanctions financières faute de réponses...

Lutter contre une Chine qui "triche", Joe Biden augmente les droits de douane

La Chine "triche" mais "nous n'allons pas (la) laisser inonder notre marché", a affirmé le président...

Google dope son moteur de recherche à l'IA générative aux Etats-Unis

Google a annoncé que les résultats de recherche apparaîtront désormais sous forme de réponses rédigé...

L'Union européenne condamne les cyberattaques russes contre Berlin et Prague

L'Union européenne (UE) a condamné aujourd'hui la campagne de cyberattaques attribuées à la Russie c...

PUB google