• lun. Déc 5th, 2022

ONU : un tiers de la population latino-américaine finira dans la pauvreté en 2022

Share This !

Environ 32% de la population d’Amérique latine et des Caraïbes, soit 201 millions de personnes, vivront dans la pauvreté à la fin de cette année, dont 82 millions (13,1%) dans l’extrême pauvreté, a révélé aujourd’hui l’ONU

« Les niveaux d’extrême pauvreté prévus en 2022 représentent un recul d’un quart de siècle pour la région », prévient la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (CEPALC), une institution régionale des Nations unies.

La cascade de chocs externes, le ralentissement de la croissance économique, la faible reprise de l’emploi et la hausse de l’inflation approfondissent et prolongent la crise sociale en Amérique latine et dans les Caraïbes », a déclaré le secrétaire exécutif de l’institution, José Manuel Salazar-Xirinachs.

Après une forte augmentation de la pauvreté et une légère augmentation des inégalités de revenus en 2020 en raison de la pandémie, en 2021 il y a eu une réduction des taux de pauvreté et d’extrême pauvreté, mais cela n’a pas suffi à inverser les effets négatifs de la crise pandémique, selon le rapport Panorama social de l’Amérique latine et des Caraïbes 2022.

Les chiffres indiquent qu’à la fin de cette année, 15 millions de personnes de plus seront dans la pauvreté par rapport à la situation pré-pandémique, et que le nombre de personnes dans l’extrême pauvreté sera de 12 millions de plus qu’en 2019.

L’Amérique latine, région la plus touchée par la pandémie, a connu une croissance de 6,9 ​​% en 2021, après l’effondrement de 6,8 % enregistré en 2020, la plus forte récession en 120 ans.

Pour 2022, la CEPALC prévoit une croissance de 3,2 %, même si elle prévoit un ralentissement de 1,4 % en 2023.

Le chômage projeté pour cette année représente un recul de 22 ans et touchera particulièrement les femmes, pour qui le chômage passe de 9,5 % en 2019 à 11,6 % en 2022.

L’incidence de la pauvreté est plus élevée dans certains groupes de population : plus de 45 % des enfants et adolescents vivent sans ressources et le taux est plus élevé chez les femmes entre 20 et 59 ans que chez les hommes dans tous les pays de la région.

De même, la pauvreté est considérablement plus élevée dans la population indigène ou d’ascendance africaine, révèle le document.

L’Amérique latine et les Caraïbes ont également subi le pire effet sur l’éducation (70 semaines de fermetures d’écoles en moyenne, contre 41 semaines dans le reste du monde), exacerbant les inégalités préexistantes en matière d’accès, d’inclusion et de qualité de l’éducation, selon le rapport. .

Les données du rapport indiquent qu’en Amérique latine, le pourcentage de jeunes âgés de 18 à 24 ans qui n’étudient pas ou ne travaillent pas de manière rémunérée est passé de 22,3 % en 2019 à 28,7 % en 2020, ce qui touche particulièrement les jeunes femmes.

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter