Radio numérique: Europe1, RTL, Radio Classique, BFM, RMC parmi les candidates

Les radios RTL, RTL 2 et Fun Radio (groupe M6), RMC et BFM Business (NextRadioTV), Radio Classique, et Europe 1 ont annoncé mercredi s’être portées candidates auprès du CSA pour une diffusion numérique nationale en DAB+, ce qui devrait enfin permettre à cette technologie de décoller.

Le groupe NextRadioTV (Altice) a également déposé une candidature pour une nouvelle station, BFM Radio, qui permettrait de capter le son de sa chaîne d’info BFMTV, « illustration parfaite de la convergence des médias dans laquelle s’inscrit le groupe », indique un communiqué.

Pour RMC et BFM Business, cela permettra d’accroître considérablement la couverture, ces deux stations ne disposant que « d’un parc incomplet de fréquences », poursuit le communiqué.

Du côté des radios du groupe M6, dont fait partie la première radio de France RTL, « l’objectif de cette diffusion en DAB+ est de compléter la diffusion en FM essentiellement sur les routes et les autoroutes afin de permettre une continuité d’écoute de la radio pour les auditeurs en mobilité », selon un communiqué.

« Le DAB+ est un choix structurant pour l’avenir de la radio », estime pour sa part Jean-Francis Pécresse, directeur de Radio Classique (groupe Les Echos-Le Parisien).

Sur Twitter, le patron d’Europe 1 Laurent Guimier a indiqué que le groupe avait déposé la candidature d’Europe 1, RFM et Virgin Radio.

La technologie DAB+ (Digital Audio Broadcasting), successeur numérique de la FM qui passe comme elle par les ondes hertziennes, est l’équivalent radio de la TNT. Le CSA, qui y voit l’avenir de la radio, tente depuis plusieurs années de pousser son développement.

Déjà déployé dans d’autres pays, ce mode de diffusion, qui propose une meilleure qualité sonore, ouvre la voie à l’arrivée de nouveaux entrants et implique des investissements, ce qui freinait jusqu’ici l’intérêt des grandes radios privées.

Le CSA a accéléré cette année la couverture du territoire en DAB+, accessible à Paris, Nice, Marseille et les Hauts-de-France avant Lyon et Strasbourg en décembre, ce qui devrait permettre de couvrir 20% de la population française, seuil qui obligera les fabricants de postes de radios à intégrer cette technologie.

Le CSA avait lancé en juillet un appel à candidatures pour des fréquences nationales (hors dom-tom) qui se clôturait mercredi.

Pour le moment, une vingtaine de dossiers ont été déposés mais les candidats ayant jusqu’à mercredi minuit pour les envois postaux, le résultat final ne sera connu que dans quelques jours.

Agenda

Agenda des Concerts, Festivals, Spectacles, Evénements, Cinema, Savoir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.