• ven. Fév 3rd, 2023

Médecins libéraux : appel à la poursuite de la grève, avec une manifestation

Share This !

Les médecins libéraux sont appelés à poursuivre le mouvement de grève débuté au lendemain de Noël pour obtenir une revalorisation de la consultation.

Le jeune collectif « Médecins pour demain » se projette déjà vers une manifestation nationale prévue jeudi après-midi à Paris, entre le Panthéon et le ministère de la Santé, où il devrait être reçu par François Braun.

« Nous avons contacté le ministre avant Noël, il nous a répondu qu’il nous recevrait le 5 janvier sans nous faire aucune autre proposition », a indiqué à l’AFP la fondatrice du collectif, Christelle Audigier.

Une demande de rendez-vous avec la Première ministre Elisabeth Borne est restée sans réponse, selon la généraliste. « Devant cette politique de l’autruche, nous avons choisi de reconduire notre mouvement jusqu’au 8 janvier », a-t-elle ajouté.

Après un premier mouvement les 1er et 2 décembre, le collectif avait appelé à la fermeture des cabinets de médecins du 26 décembre au 2 janvier. L’Assurance maladie a estimé entre 5 et 10% la baisse d’activité des généralistes la semaine dernière, le collectif affirmant lundi qu’elle a avoisiné les 70%.

La revendication centrale du collectif demeure la hausse du tarif de la consultation à 50 euros pour créer un « choc d’attractivité » vers une médecine de ville écrasée par les tâches administratives au détriment du temps médical et qui n’attire plus les jeunes.

« Médecins pour demain » a présenté ses propres propositions pour lutter contre les déserts médicaux, préconisant des « cabinets éphémères » dans les zones sous-dotées et des incitations à l’installation de jeunes praticiens.

La grève pendant les fêtes, alors que les urgences étaient saturées, a été critiquée par François Braun, alors que la renégociation pour cinq ans de la convention liant l’Assurance maladie aux médecins libéraux n’est pas terminée. Plus compréhensive, l’intersyndicale de médecins hospitaliers Action Praticiens Hôpital a vu dans la grève la « face émergée de l’iceberg qu’est la déliquescence de notre système de santé ».

La première semaine de 2023 est marquée par une autre mobilisation, celle des biologistes médicaux libéraux. Pour contester le montant des économies qui leur est demandé, ils sont appelés depuis lundi à ne plus remonter les résultats des tests Covid permettant de suivre l’évolution de l’épidémie.

La semaine devrait s’achever sur des vœux aux acteurs de la santé du président Emmanuel Macron, qui tentera d’apaiser un secteur en ébullition. (AFP)

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter