• ven. Juil 1st, 2022

Retraites: « pas d’allongement possible » de la durée de cotisation pour Laurent Berger

ByTeam

Juin 17, 2022 ,

Les militants de la CFDT ont donné un « mandat clair » à ses dirigeants, en fermant la porte à un allongement de la durée de cotisation dans le dossier des retraites, a souligné vendredi le numéro un du syndicat Laurent Berger, « à l’aise » avec cette position.

« Je crois que le congrès nous a dit hier [jeudi] qu’il n’y avait pas d’allongement possible » au-delà de la loi Touraine, a-t-il souligné au cours d’une conférence de presse.

« C’était bien pour les congressistes (…) de rappeler (…) que la loi Touraine s’applique et juste la loi Touraine », qui prévoit un allongement progressif de la durée de cotisation jusqu’en 2034, a-t-il ajouté.

M. Berger commentait un vote des militants, lors du 50e Congrès de la CFDT, qui a modifié sa résolution générale, autrement dit sa feuille de route pour les quatre années à venir, en affirmant que « l’allongement de l’espérance de vie ne pouvait justifier une augmentation de l’âge moyen de liquidation » – soit la position inverse de celle proposée par la direction dans le texte initiale.

M. Berger a souligné que l’intention de la direction n’était pas de suggérer une augmentation de la durée de cotisation, mais de rappeler que le système « le plus juste » ne consistait pas selon la CFDT à fixer un âge de départ mais une durée de cotisation, en lien avec l’espérance de vie.

Les débats ont en tout cas démontré le caractère « sensible » du sujet, a-t-il souligné. « Je le pensais avant ce congrès qu’il y avait beaucoup d’irritations et beaucoup de tensions potentielles au sujet des retraites, je le pense encore plus après », a-t-il dit.

Dans son discours de clôture, M. Berger a insisté sur la cohésion de la CFDT sur le sujet.

« Pas plus que nous ne réclamions de nouvelle hausse de la durée de cotisation hier, nous n’en réclamerons demain (…) La CFDT sera déterminée et unie sur les retraites ! », a-t-il dit lors de son discours de clôture, sous les applaudissements nourris de la salle.

Preuve de cette unité du premier syndicat français: sa résolution générale a été adoptée par 90,91% des voix vendredi matin.

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter

Show Buttons
Hide Buttons