2 décembre 2020

Black Friday : les représentants de la grande distribution disposés à un report

3 min read

Les acteurs de la grande distribution envisagent de décaler l’opération promotionnelle, « sous réserve d’une réouverture des commerces d’ici là ».

C’est une avancée pour le gouvernement, accusé de favoriser les grandes enseignes de vente en ligne au détriment des petits commerces – fermés pour cause de pandémie.

« Les acteurs de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne accueillent favorablement » la possibilité de reporter d’une semaine le Black Friday, « afin de favoriser l’ouverture des magasins le plus rapidement et dans les meilleures conditions », a indiqué le ministère de l’Économie dans un communiqué.

Les représentants de la grande distribution, du commerce et du commerce en ligne se sont réunis jeudi matin autour du ministre de l’Économie Bruno Le Maire afin d’étudier la possibilité de décaler d’une semaine la gigantesque opération promotionnelle qui doit avoir lieu le 27 novembre, « sous réserve d’une réouverture des commerces d’ici là », précise le communiqué.

« Un nouvel échange » est toutefois prévu « vendredi à 15 heures, en vue de finaliser un accord », affirme Bercy.

Carrefour et Leclerc disposés à repousser la date

Du côté de la grande distribution, le patron de Carrefour Alexandre Bompard a donné son accord pour suspendre le Black Friday.

« Lors d’un échange téléphonique ce matin avec Bruno Le Maire, Alexandre Bompard a dit qu’afin de favoriser la réouverture des petits commerces, il était d’accord pour suspendre l’opération Black Friday du 27 au 29 novembre », a indiqué, jeudi 19 novembre, Carrefour à l’Agence France-Presse, confirmant une information de BFM TV.

« Aujourd’hui, proposition est faite de pouvoir ouvrir les magasins le 28 novembre, en contrepartie d’un report des opérations prévues pour Black Friday. Les adhérents Leclerc se rallieront à une démarche collective qui irait dans ce sens », avait auparavant indiqué sur Twitter le président du comité stratégique E.Leclerc, Michel-Édouard Leclerc.

« Pour des raisons sanitaires, les centres E.Leclerc défendent l’idée d’une réouverture de TOUS les commerces (petits et grands) le plus en amont possible des fêtes de Noël », afin « d’éviter des cohues », explique-t-il encore.

Une opération promotionnelle populaire

Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a demandé mercredi aux distributeurs de décaler cette opération promotionnelle, Bercy assurant dans la foulée que cette demande ne préjugeait en rien de la décision sur la date de réouverture des commerces.

Contrairement aux dates des soldes, le gouvernement n’a pas la main sur la tenue de telles opérations promotionnelles d’initiative privée, venues des États-Unis, et qui connaissent chaque année un engouement croissant.

« Tout est imaginable, mais pas huit jours avant », avait réagi jeudi matin le président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux, sur RTL. « Il y a des supermarchés qui ont préparé leur catalogue. […] On parle beaucoup d’Amazon […], mais il y a plein de commerçants français qui ont préparé leurs promotions. » (AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.