• ven. Fév 3rd, 2023

Situation actuelle sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie

Share This !

Situation sur le terrain, réactions internationales, sanctions: le point sur l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

100.000 personnes assiégées à Marioupol

« Près de 100.000 personnes dans des conditions inhumaines » sont toujours piégées dans les ruines de la grande ville de Marioupol (sud), « en état de siège total, sans nourriture, sans eau, sans médicaments, sous des bombardements constants », a alerté le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une vidéo publiée mercredi à l’aube.

Kiev reste, quant à elle, un objectif de l’armée russe, mais celle-ci est bloquée ces dernières semaines au nord-ouest et à l’est de la capitale ukrainienne. Elle a dû reculer ces derniers jours sur plusieurs de ces fronts, a affirmé le maire Vitali Klitschko.

Biden en route pour l’Europe

Joe Biden était en route mercredi pour l’Europe, où il assistera aux trois sommets internationaux organisés jeudi à Bruxelles: Otan, G7 et Union européenne.

Le président américain, qui va s’efforcer de renforcer l’unité des Occidentaux et d’alourdir les sanctions contre la Russie, se rendra vendredi et samedi en Pologne, première destination pour la majorité des 3,5 millions de réfugiés ukrainiens.

L’Otan renforce ses défenses

L’Otan va déployer quatre nouveaux groupements tactiques en Bulgarie, Roumanie, Hongrie et Slovaquie pour renforcer ses défenses contre la Russie sur son flanc oriental, et est préparée à protéger les alliés contre une attaque nucléaire, a annoncé mercredi son secrétaire général.

Jens Stoltenberg a dénoncé « le soutien politique apporté à la Russie par la Chine, y compris en répandant des mensonges éhontés et de la désinformation » et « la possibilité que Pékin apporte un soutien matériel pour l’invasion de l’Ukraine ».

Zelensky demande aux groupes français de quitter la Russie

Volodymyr Zelensky s’est adressé au Parlement français, déclarant attendre de la France qu’elle aide l’Ukraine à mettre fin à cette « guerre contre la liberté, l’égalité et la fraternité » et à adhérer à terme à l’Union européenne.

Il a exhorté les entreprises françaises implantées en Russie à cesser de soutenir « la machine de guerre » russe et à quitter ce pays, citant Renault, Auchan et Leroy Merlin.

Il avait auparavant dénoncé le fonctionnement de l’ONU qui n’a pas pu empêcher l’invasion, et appelé à de profondes réformes de cette institution, en vidéo-conférence devant le Parlement japonais.

Moscou accuse Washington d’entraver les négociations

Moscou a accusé mercredi les États-Unis d’entraver les « difficiles » négociations russo-ukrainiennes, estimant que le but de Washington était de « dominer » l’ordre mondial, y compris par le bais des sanctions.

La partie ukrainienne a également qualifié les pourparlers de « difficiles », soulignant de son côté qu’elle avait « des positions claires et de principe ».

L’offensive russe « s’enlise »

L’offensive russe en Ukraine « s’enlise malgré toutes les destructions qu’elle provoque jour après jour », a estimé mercredi Olaf Scholz.

Plus de 3,6 millions de réfugiés

Plus de 3,6 millions de personnes ont fui l’Ukraine et les combats déclenchés par l’invasion de l’armée russe le 24 février, selon l’ONU qui estime à presque 6,5 millions le nombre de déplacés à l’intérieur de l’Ukraine.

Au total, ce sont une dizaine de millions de personnes, soit un quart environ de la population qui ont été forcés de quitter leur foyer.

Sanctions

L’Organisation internationale du travail a décidé de « suspendre provisoirement » sa coopération avec la Russie.

Le géant suisse de l’alimentation Nestlé a annoncé qu’il allait réduire encore la gamme de ses produits vendus en Russie mais maintenir l’approvisionnement en produits pour bébé et aliments médicalisés.

La Chine contre une exclusion du G20

La Chine s’est prononcée contre une exclusion de la Russie du prochain sommet du G20, envisagée par Washington après l’invasion de l’Ukraine. (AFP)

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter