• lun. Déc 5th, 2022

Microsoft va fournir à l’Ukraine une aide à hauteur de 100 millions de dollar

Share This !

Microsoft va fournir à l’Ukraine un soutien technologique additionnel à hauteur de 100 millions de dollars pour 2023 afin d’aider à protéger le pays, a indiqué jeudi le vice-président de Microsoft Brad Smith.

L’Ukraine pourra utiliser les services cloud et d’intelligence artificielle de Microsoft ainsi que ses centres de données à travers l’Europe, a-t-il expliqué, à l’occasion du Web Summit, grand-messe de la tech en Europe, où il était invité à s’exprimer aux côtés du vice-premier ministre ukrainien Mykhaïlo Fedorov.

L’aide totale apportée par le géant américain à l’Ukraine depuis le début de l’invasion russe atteint ainsi 400 millions de dollars, a-t-il précisé.

L’Ukraine a largement recours aux outils technologiques pour soutenir son effort de guerre, garantir la cybersécurité et assurer la continuité de ses services numériques, de l’éducation à la santé.

« Cette guerre a montré en partie la nécessité de déplacer les services vers le cloud en temps de guerre pour assurer leur résilience et leur sécurité », a déclaré Brad Smith.

Cette aide additionnelle « permettra au gouvernement et aux entreprises en Ukraine de poursuivre leur activité au service des citoyens ukrainiens », a-t-il ajouté, mentionnant l’importance de « l’alliance numérique des pays, entreprises et organisations non gouvernementales, unies pour soutenir l’Ukraine ».

Mykhaïlo Fedorov est de son côté revenu sur le projet de l’Ukraine de devenir « le pays le plus numérique du monde », avec le développement d’un « passeport numérique », d’un service d’enregistrement des entreprises ou l’utilisation par des millions d’Ukrainiens de l’application gouvernementale Diia.

L’Ukraine a pour cela sollicité l’aide des géants mondiaux du numérique, et a obtenu notamment un don de systèmes de communication satellitaire Starlink du milliardaire américain Elon Musk.

Interrogé sur les propos d’Elon Musk qui suggérait récemment qu’il pourrait interrompre cette aide, Mykhaïlo Fedorov a indiqué qu’il n’y avait « aucun problème avec ce système », mais qu’il était également présent au Web Summit pour nouer « de nouveaux partenaires ». (AFP)

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter