• lun. Juin 17th, 2024

Emmanuel Macron en Chine pour parler d’Ukraine et réengager le dialogue

Share This !

Macron est attendu en Chine, persuadé que Pékin reste « incontournable » face aux nombreux défis du monde, à commencer par la guerre en Ukraine que la position chinoise peut, selon Paris, faire « basculer ».

En raison de sa proximité avec la Russie, « la Chine est le seul pays au monde en mesure d’avoir un impact immédiat et radical sur le conflit, dans un sens ou dans l’autre », a estimé l’Elysée avant cette visite d’Etat de trois jours du président français.

Et, côté occidental, Emmanuel Macron est, selon son entourage, l’un des rares chefs d’Etat qui « peuvent discuter six, sept heures » avec le président chinois Xi Jinping pour plaider la cause de la paix.

Alors qu’un parfum de guerre froide enveloppe la compétition entre la Chine et les Etats-Unis, les Français assument de porter une « autre voie », moins hostile que les Américains, dans la relation avec le géant asiatique.

Forte de ce postulat, la France espérait encore récemment convaincre le numéro un chinois de jouer « un rôle de médiation » pour pousser son homologue russe Vladimir Poutine vers une issue négociée. D’autant que Pékin n’a jamais condamné l’invasion russe de l’Ukraine déclenchée en février 2022.

Mais le front anti-occidental affiché par Xi Jinping et Vladimir Poutine à Moscou il y a deux semaines semble avoir relativisé ces ambitions.

Le président Macron va donc rechercher « un espace » de dialogue avec Pékin pour des « initiatives » afin de « soutenir la population civile » ukrainienne, mais aussi « identifier un chemin » de sortie de crise à moyen terme, a dit un conseiller avec moult précautions, à défaut de précisions.

L’urgence semble même être de convaincre la Chine de ne pas basculer totalement dans le camp de la Russie en lui fournissant des armes. Emmanuel Macron dira aux dirigeants chinois « qu’il est essentiel de s’abstenir » de soutenir l’effort de guerre russe, a prévenu sa ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna.

« Décision funeste »

« Si la Chine prend cette décision funeste, il y a un effet stratégique majeur sur le conflit », a renchéri la présidence française. « Nous souhaitons éviter le pire ».

Pour Antoine Bondaz, de la Fondation pour la recherche stratégique, ce n’est pas en venant « gentiment dire qu’il ne faut pas (…) qu’on va empêcher la Chine de soutenir militairement la Russie ». « C’est à travers des mises en garde » assorties, dans les discussions privées, d’une menace de « sanctions », affirme-t-il à l’AFP.

 

» Connectez-vous à Facebook pour pouvoir commenter

Articles qui pourraient vous intéresser:

Deux jours de Sommet pour la paix en Ukraine avec des ambitions mesurées

Le Sommet pour la paix en Ukraine qui démarre autour du président ukrainien Volodymyr Zelensky et de...

Élections Européennes : séisme politique en France

Les élections européennes, marquées par une poussée de la  droite nationaliste dans nombre de pays, ...

Européennes : Emmanuel Macron dissout l’Assemblée nationale

Le chef de l’État s’est exprimé, dimanche soir, alors que le Rassemblement national a obtenu plus de...

Inde : mises en garde d'experts face à la vague de chaleur de 45°C à 51°C

Les températures extrêmes qui sévissent en Inde ont des conséquences graves sur la santé publique ...

Les logiciels malveillants neutralisés dans une vaste opération internationale

Quatre personnes ont été arrêtées et plus de 100 serveurs mis hors ligne lors de "la plus grande opé...

France : accélère sa décarbonation, mais manque son objectif climatique à cause des forêts et des so...

La France tient le rythme prévu pour décarboner son économie, mais les forêts et les sols de son ter...

Tech : Microsoft intègre l'IA générative directement dans les PC

Microsoft a présenté les très attendus "PC à l'IA", des ordinateurs où des outils d'intelligence art...

Crimes contre l'Humanité : trois hauts responsables du régime syrien jugés aux assises de Paris

Le premier procès en France sur les crimes du régime de Bachar Al-Assad s'ouvre devant la cour d'ass...

Tech : Désinformation liée à l'IA, l'UE menace de sanctionner Microsoft

La Commission européenne a menacé Bing (groupe Microsoft) de sanctions financières faute de réponses...

Lutter contre une Chine qui "triche", Joe Biden augmente les droits de douane

La Chine "triche" mais "nous n'allons pas (la) laisser inonder notre marché", a affirmé le président...

Google dope son moteur de recherche à l'IA générative aux Etats-Unis

Google a annoncé que les résultats de recherche apparaîtront désormais sous forme de réponses rédigé...

L'Union européenne condamne les cyberattaques russes contre Berlin et Prague

L'Union européenne (UE) a condamné aujourd'hui la campagne de cyberattaques attribuées à la Russie c...

PUB google