• ven. Avr 23rd, 2021

Marine Le Pen défend la « sécurité » des femmes face notamment à l’islam radical

Marine Le Pen a estimé lundi, journée internationale des droits des femmes, que leur « liberté » passait par « leur sécurité partout« , tandis que des cadres du RN ont appelé à combattre l’islam radical et salué le vote en Suisse de l’interdiction de se dissimuler le visage, comme avec le voile intégral.

« Je refuse la fatalité de voir un foyer ou l’espace public devenir des lieux d’angoisse, de peur, d’intimidation ou de violence pour les femmes de mon pays. La liberté des femmes passe par leur sécurité partout », a tweeté la présidente du Rassemblement national.

Le porte-parole du RN Sébastien Chenu a estimé sur Twitter « qu’en cette journée des droits des femmes, la décision démocratique des Suisses de refuser le port de la burqa (était) une véritable avancée pour la liberté des femmes », rappelant que le RN proposait d’interdire le port du voile, « symbole de la soumission de la femme » à ses yeux, dans tout l’espace public.

« Alors que la montée du fondamentalisme islamiste menace nos libertés et celles des femmes, nous devons aujourd’hui réaffirmer notre volonté de nous battre à leurs côtés », a abondé sur le même réseau social le vice-président du RN et maire d’Hénin-Beaumont Steeve Briois.

« Face à l’islamisme radical notre combat doit être plus fort que jamais », a renchéri le maire de Fréjus et membre du bureau exécutif du RN David Rachline, avec le hashtag #journéeinternationaledesdroitsdesfemmes.

Les Suisses ont voté dimanche à une courte majorité en faveur de l’interdiction de se dissimuler le visage, un signal contre l’islam radical selon ses partisans, une initiative xénophobe et sexiste pour les autres. Le texte état initialement proposé par le parti populiste de droite UDC. (AFP)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Show Buttons
Hide Buttons