Novo Banco a cédé sa filiale BES Investissement

BES La totalité du capital de BESI a été vendue à Haitong International pour 379 millions d’euros.

Novo Banco, née du sauvetage de Banco Espirito Santo (BES), a vendu lundi sa banque d’investissement, Banco Espirito Santo de Investimento (BESI), au groupe financier chinois Haitong.

Novo Banco «vend la totalité du capital de BESI» à Haitong International pour 379 millions d’euros, a précisé la banque. L’opération doit encore être approuvée «par la Banque du Portugal, la Commission européenne et les autorités de régulation la concurrence», a-t-elle ajouté.

BESI, dirigée par José Maria Ricciardi, cousin de l’ancien patron de BES Ricardo Salgado, est présente dans 16 pays en Europe, en Amérique, en Afrique et en Asie. Elle a dégagé un bénéfice net de 3 millions d’euros sur la première moitié de 2014.

Le groupe financier Haitong International, coté à la Bourse de Hong Kong et de Shanghai, revendique quant à lui 4,6 millions de clients privés et 12.000 clients institutionnels dans 30 provinces chinoises.

La vente de BESI marque une étape supplémentaire dans le démantèlement du groupe Espirito Santo, commencé après la découverte fin mai d’irrégularités dans les comptes d’une de ses holdings.

Le groupe s’était déjà séparé de son assureur Tranquilidade, racheté par l’américain Apollo, de son réseau d’agences de voyages Espirito Santo Viagens, vendu au suisse Springwater et de sa branche santé Espirito Santo Saude, sur laquelle le chinois Fosun a réussi une offre publique d’achat (OPA) le 15 octobre.

Le Fonds de résolution alimenté par les banques opérant au Portugal a officiellement mis en vente Novo Banco jeudi. Les candidats au rachat, qui pourrait être conclu avant le mois de juillet, ont jusqu’au 31 décembre pour se manifester.

Le Fonds de résolution avait hérité de Novo Banco le 3 août dernier lors de sa création dans le cadre du sauvetage de Banco Espirito Santo.

La nouvelle banque, qui rassemble les actifs sains de Banco Espirito Santo, a été renflouée à hauteur de 4,9 milliards d’euros, dont 3,9 milliards prêtés par l’Etat Portugais.

Le Fonds doit désormais la vendre pour rembourser ce prêt et récupérer le montant injecté directement par les banques.

Deux banques espagnoles, la Caixa, principal actionnaire de la banque portugaise BPI, et Santander, elle aussi présente au Portugal avec sa filiale Santander Totta, ont déjà laissé entendre qu’elles seraient intéressées par le rachat de Novo Banco. Le conglomérat chinois Fosun serait aussi sur les rangs. (Agefi)


Agenda

Agenda des Concerts, Festivals, Spectacles, Evénements, Cinema, Savoir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.