Le Portugal dans la course au lithium, le nouvel « or blanc »

« Plus on creuse, plus on en trouve », se réjouit David Archer au pied d’une grue de forage qui, dans un bruit assourdissant, perfore la roche granitique des monts reculés du nord du Portugal afin d’en mesurer la teneur en lithium, devenu un « or blanc » depuis que la demande de batteries électriques explose.

La société minière britannique qu’il dirige, Savannah Resources, espère ouvrir en 2020 « la première mine importante de lithium en Europe », déclare-t-il à l’AFP sur les hauteurs de Boticas, dans la région de Vila Real.

Ses réserves sont estimées à trente ans de production.

Le Portugal est peut-être le premier producteur européen de lithium.

La mine Barroso possède deux fois les réserves de lithium estimées. Les Britanniques veulent une licence pour construire une usine à Vila Real.

Savannah a annoncé avoir revu l’estimation des gisements de Mina do Barroso en hausse de 44%, à 20,1 millions de tonnes de minerai d’une teneur en lithium de 1,04%.

A 25 kilomètres de là, dans la commune voisine de Montalegre, la société portugaise Lusorecursos prétend elle aussi être assise sur « le plus important gisement de lithium en Europe », soit 30 millions de tonnes de minerai d’une teneur de 1,09% qu’elle compte commencer à extraire en 2020 également, selon son directeur financier Ricardo Pinheiro.

Agenda

Agenda des Concerts, Festivals, Spectacles, Evénements, Cinema, Savoir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.