• ven. Avr 23rd, 2021

Le socialiste Carlos César fait l’objet d’une enquête, et se dit « disponible pour les scrutins »

Le président du parti socialiste portugais (PS), Carlos César, ancien président du gouvernement des Açores, fait l’objet d’une enquête depuis 2017, mais il a déclaré qu’il ne connaissait « aucune enquête judiciaire » qui le concerne, montrant qu’il est « disponible pour tous les scrutins et pour clarifier toujours et en tout ce qui est nécessaire ».

Carlos César est soupçonné d’irrégularités dans les affaires entre le gouvernement régional des Açores – qui était présidé par Carlos César entre 1996 et 2012 – et des entreprises privées, en ce qui concerne l’attribution de subventions publiques.

L’enquête, selon le Correio da Manhã, aura été ouverte en juillet 2017.

Selon le Correio da Manhã, Carlos César et son fils, adjoint du PS / Açores Francisco César, font l’objet d’une enquête de la Direction des enquêtes et des poursuites pénales (DIAP) de Ponta Delgada, ce que tous deux déclarent ignorer.

«J’ai bien plus de quatre mille jours en tant que président du gouvernement des Açores, qui peuvent être examinés toutes les heures, face à des milliers de situations et d’interlocuteurs. Certes, des erreurs et des omissions seront trouvées, mais jamais des actes ou des pratiques comme ceux qui sont insinués dans ce qui a maintenant été rapporté. En outre, tous mes avoirs et revenus sont enregistrés dans la déclaration que, en tant que membre du Conseil d’État, je dois encore me soumettre à la Cour constitutionnelle. En fait, et selon la loi, il en va de même pour les membres directs de ma famille. C’est comme ça depuis de nombreuses années », explique le socialiste, dans un texte écrit sur sa page Facebook.

Pour le président du PS, ‘le mensonge dérange, parfois ça nuit, mais ça ne dure pas éternellement’.

«Il est très difficile de défaire la calomnie et la rumeur. Il n’y a pas d’autres formes que la patience dans l’attente et la transparence dans l’enquête sur les enjeux », explique-t-il.

Francisco César a également déclaré aujourd’hui qu’il ne connaissait ‘aucune plainte ou enquête judiciaire’ dans laquelle son nom serait impliqué, se disant disponible pour clarifier ce qui est nécessaire.

«Je n’ai connaissance d’aucune plainte ou enquête judiciaire qui m’implique. S’il y a une enquête qui m’inclut, comme le dit le journal Correio da Manhã, il sera confirmé que cette plainte est basée sur des accusations sans fondement et calomnieuses. Dans tous les cas, je suis, comme je l’ai toujours été, disponible pour clarifier ce qui est nécessaire pour clarifier voire donner accès à ma vie privée dans ce domaine.
Hors de dette, hors de danger! C’est la seule chose que je sache et que je peux dire », écrit le socialiste sur sa page Facebook.

Le ministère public du district des Açores a confirmé au journal l’existence d’une enquête qui ‘fait l’objet d’une enquête, sans accusé constitué et soumis au secret de la justice’.

Carlos César est actuellement président du PS et président d’honneur du PS / Açores, tandis que Francisco César est député du PS dans l’hémicycle açorien. (Ag.Lusa)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Show Buttons
Hide Buttons